Région Rhône-Alpes

C’est le 10 avril 1822 que naît, à l’hôtel de ville de Lyon, la Caisse d’Épargne et de prévoyance du Rhône, à l’initiative du préfet du département, le comte de Tournon, et du maire de la ville, le baron Rambaud.

 L’apprentissage de l’épargne est également dispensé aux enfants au travers de l’épargne scolaire, initiative née au Mans en 1834. Dès 1838, la Caisse d’Épargne de Lyon propose aux écoles des « tirelires nominatives » afin d’accueillir les économies des élèves qui sont régulièrement versées à la Caisse d’Épargne. La pratique de l’épargne scolaire en Rhône Alpes se popularise dans les années 1880 et connait un important succès pendant près de cent ans.

Il faut attendre plus de dix ans pour que d’autres Caisses d’Épargne voient le jour en Rhône Alpes : en 1834, celle de Grenoble naît en Isère, tandis que dans l’Ain sont fondées la même année celles de Nantua et de Bourg en Bresse.

En 1835, les Caisses d’Épargne obtiennent une reconnaissance officielle en 1835 et deviennent « établissement d’utilité publique ». Elles conserveront ce statut sui generis si particulier jusqu’à la loi de 1999 et leur transformation en banques coopératives. A la faveur de cette loi de 1835, les créations de Caisses d’Épargne se multiplient alors en Rhône Alpes. En 1880, la région en compte désormais 35. La plupart des Caisses d’Épargne possèdent alors le statut municipal, leur création étant en effet encouragée par les instances gouvernementales et préfectorales. En Savoie, les premières Caisses d’Épargne, nées sous législation sarde et sur le modèle des établissements italiens, recouvrent en 1860 – date du rattachement de la Savoie à la France – des statuts conformes à la législation française.
(Site Internet sociétaires)

© 2017-2020 par Christophe CHARVE. Créé avec Wix.com